Les dossiers Forêt d'EFA-CGC


Dossier EFA-CGC : La forêt du XXIème siècle

Une prise de conscience collective émerge sur les effets du changement climatique sur la Forêt française de métropole et d’Outre-Mer. C’est une tempête silencieuse qui est en train de mettre à mal les efforts et le travail de générations de forestiers, de l’ouvrier à l’ingénieur en passant par les propriétaires privés ou publics.

Au-delà de l’urgence immédiate de récolter les bois morts et dépérissants, EFA-CGC a décidé de se mobiliser pour proposer une stratégie pour construire, planter et investir dans la Forêt du XXIème siècle.

Tel est l’objet de ce document qui a été transmis au Président de la République et au Premier Ministre :

- Transition écologique et forêt - Contribution d'EFA-CGC pour la forêt du XXIème siècle

- Résumé

 


Situation critique de la Forêt française

La Forêt française est déjà soumise de plein fouet aux effets du changement climatique. Il y a eu un colloque en urgence le 7 novembre dernier au Sénat et à l’Assemblée Nationale !

Vous trouverez ci-dessous les documents :

- Dérèglement climatique : Plan de sauvegarde et d'adaptation de la forêt française,

- Département de la santé des forêts : LA LETTRE DU DSF : Spéciale sécheresses,

- MAA : Santé des forêts - Principaux problèmes et actualité : Réunion du groupe Forêts du Comité de l'UICN du 14 octobre 2019,

- Compte rendu EFA-CGC du GCM de l'UEF des13/15 juin 2019,

- Courrier adressé par EFA-CGC le 3 septembre 2019 au Président de la République.

L’avenir de la Forêt française n’est pas qu’une question de forestiers, mais il s’agit d’un sujet de société qui doit être porté par votre syndicat comme un enjeu majeur pour l’avenir de nos paysages, de la sécurité des biens et des personnes, pour l’aménagement des territoires et des 400 000 emplois qui en dépendent.

Toutes les contributions sont indispensables pour porter une stratégie forte et partagée pour que la France de métropole et d’Outre-Mer conserve un couvert boisé !


Mobilisation autour de la Forêt de métropole et d’Outre-mer 

Nous sommes tous informés par les médias de la situation préoccupante de la Forêt amazonienne, des forêts en Inde et de l’abandon de certaines protections pour les massifs forestiers canadiens... 

Mais la situation de la Forêt française est plus que préoccupante que ce soit en métropole ou en Outre-Mer : 

  • - Crise parasitaire majeure sur les tamarins des hauts à la Réunion 

    - Développement de l’orpaillage en Guyane 
  • - Attaques de scolytes sans précédents sur Epicéa et Sapin, 
  • - Dépérissements majeurs pour le Hêtre, 
  • - Attaque parasitaires dur le Frêne 
  • - Apparition d’une mouche défoliatrice sur le Douglas 

Vous aurez la situation nationale grâce à la lettre du DSF à partir d’ici. 

 

Les alertes portées par tous les forestiers ont eu que peu de résonance dans les services centraux du ministère chargé de la forêt en dehors du DSF. 

Il a fallu le déplacement sur le terrain du Président du Sénat pour que les parlementaires prennent conscience de la situation sanitaire catastrophique des forêts françaises, notamment dans l’Est de la France. Le document que vous consultez ici montre que la situation est connue et identifiée par l’ensemble du monde forestier. Le ministère chargé de la forêt met 16 millions d’€ sur la table, or, lors du dernier Conseil d’Administration de l’ONF, et uniquement pour les forêts domaniales, ce sont 60 000 ha de forêt (pratiquement deux fois la forêt domaniale d’Orléans la plus vaste de France) qu’il faut reconstituer pour un coût de 5 000€ par ha, soit 300 millions d’€ rien que pour les forêts de l’Etat ! 

L’impact sur la Forêt française, comme sur les Forêts européennes, est le premier acte des évolutions du climat que nous tous pouvons percevoir et les forestiers pourront vous l’expliquer en termes de  : biodiversité, paysage, régulation des eaux, augmentation des risques naturels, ressource en matériaux bois, etc. 

C’est en enjeu majeur pour notre Société et sans Forêt c’est tous nos équilibres agricolo-environnementaux qui sont en péril. EFA-CGC comme représentant d’une société civile responsable se mobilise pour que cet enjeu majeur soit pris en compte.


UICN (l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature) 

Gilles VAN PETEGHEM fait partie des experts du Groupe Forêt de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). Ce groupe d’experts se réunit en moyenne 4 fois par an et comprend des membres des institutions ministérielles, des établissements publics de l’Etat ou de collectivités territoriales, d’ONG environnementales, de structures de certification, de personnes qualifiées…  

La réunion qui s’est tenue le 14 octobre dernier et la question des dépérissements dans la Forêt française a fait l’objet d’un compte-rendu ici.  

Vous pourrez constater que la situation de la Forêt française est particulièrement préoccupante.

LOI n° 2019-828 du 6 août 2019 de transformation de la fonction publique ici



Développement de la filière-bois

 Instruction technique sur la mise en œuvre des opérations de développement, de recherche et d'innovation du fonds stratégique de la forêt et du bois - 27 juin 2016